La signature digitale va-t-elle déshumaniser le monde du travail?

La signature digitale va-t-elle déshumaniser le monde du travail?
5 (100%) 1 vote

La signature digitale prend de plus en plus d’ampleur dans le monde d’aujourd’hui mais elle est perçue différemment par chacun d’entre nous … Si certains la perçoivent comme une opportunité et voient en elle efficacité et productivité, d’autres ont une vision plutôt réticente sur le sujet dans le sens où celle-ci viendrait à rompre les relations entre les humains et donc à déshumaniser le contact.

Comme je l’ai évoqué dans mon article précédent, la digitalisation a été créée pour aider les entreprises à être plus efficaces et performantes et en général pour aider l’humain à se sentir mieux dans son quotidien.

Mais alors … pourquoi viendrait-elle à déshumaniser le monde du travail ?

Une double problématique…

Au jour d’aujourd’hui, je pense qu’on est confrontés à une double problématique : D’un côté la peur de l’inconnu pour les personnes qui ne sont pas initiées à la technologie. Et de l’autre, cette peur de perdre l’essence même de la vie, le contact humain.

Le sujet est encore ambigu pour un bon nombre d’entre nous qui, dès lors que l’on parle de dématérialisation, pensent au virtuel, l’associent à l’irréel et arrivent donc à l’assembler à quelque chose d’inexistant.

Si ce processus est encore inconnu pour nous, nous ressentons forcément ce sentiment de se lancer dans le vide sans savoir si nos documents seront bien signés et bien sauvegardés.

Pour un public qui a été initié à se munir d’un papier et d’un stylo pour s’engager, c’est la peur du changement accompagnée de la méconnaissance du système qui crée des barrières à la dématérialisation des échanges.

La signature digitale n’aurait pas donc assez de crédibilité car elle découle de la technologie ? Si nous utilisions la technologie pour signer, cela signifierait automatiquement que le contact serait rompu ?

Le sujet est certainement délicat pour des personnes n’ayant pas connu de cas concret dans la digitalisation, mais travaillant dans le domaine du digital et côtoyant quotidiennement des entreprises totalement digitalisées, mon expérience m’a montré que la signature digitale est là pour améliorer les échanges entre les individus et non pas pour les rompre.

Quand nous choisissons d’équiper nos commerciaux de tablettes et que nous leur permettons de faire signer électroniquement leurs contrats, nous ne faisons que leur faciliter la démarche commerciale mais en plus nous sécurisons tous les échanges.

Beaucoup de témoignages de nos clients prouvent à quel point le processus les a aidés à devenir plus efficaces. En aucun cas, la signature digitale n’a rompu ce lien humain que peut avoir une entreprise avec sa clientèle. Elle est, au contraire, devenue un instrument de performance industrielle.

Livre blanc Calinda
Livre blanc Calinda

Et si on parlait engagement?

Je m’explique : Nous sommes tous d’accord que l’évolution technologique a fait qu’il existe un certain nombre d’automatisations qui nous facilitent la vie en nous épargnant des tâches souvent pénibles… Mais dès lors qu’il s’agit d’un engagement, il est impossible qu’une intelligence artificielle arrive à remplacer l’être humain.

Tout cela voudrait dire que dès lors qu’il est question de signer, l’intervention d’une personne physique est indispensable à l’accomplissement de cet acte. Le contact humain n’est donc jamais rompu !

Quand il s’agit de négociation, quand il s’agit d’engagement et puis encore de fidélisation, nous sommes bien d’accord que c’est un être humain qui en prend la charge ? La signature digitale ne serait donc là que pour l’accompagner à accomplir sa mission et lui faciliter tous ces échanges.

Le contact humain est omniprésent et est indispensable au bon déroulement des choses. Nous sommes une génération privilégiée car l’évolution technologique nous a déchargés des tâches les plus déplaisantes pour que nous puissions nous concentrer sur le plus important. Mais n’oublions pas que… Qui dit signature digitale, dit engagement. Et derrière un engagement il ne peut y avoir qu’un être humain… Alors, quoi de plus humain que la signature digitale?

 

The following two tabs change content below.
Soraya Chraibi

Soraya Chraibi

Responsable comptes clés chez Calinda Software

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *