L’amour charnel de l’administration pour le papier

L’amour charnel de l’administration pour le papier
5 (100%) 1 vote

No papier

Aujourd’hui, petite réflexion sur « que serait ma vie sans papier » ? Je me suis posée cette question en faisant une demande de prise en charge par le FAFIEC pour une formation en interne.

J’appelle donc le FAFIEC directement, pour connaitre la démarche.

Le monsieur du FAFIEC me dit : « Alors maintenant, TOUT se fait en ligne. Vous vous connectez avec vos identifiants, vous suivez la procédure et nous vous faisons un retour sous une dizaine de jours ».

Génial, enfin une institution qui a compris que la dématérialisation facilite les démarches des entreprises.

Je m’exécute. Je remplis pas à pas les informations qui me sont demandées et j’arrive à la validation finale … une fois que j’aurai imprimé, signé, scanné, puis inséré dans mon espace, la demande de prise en charge pour la formation !

Donc, j’ai pris 5 minutes pour faire ma demande et je vais, malgré tout, devoir encore attendre un certain temps. En effet, le temps que j’envoie par mail le document à Alexandre – qui, depuis que nous sommes passés au ZERO PAPIER en interne, est le seul à posséder une imprimante dans son bureau – qu’il l’imprime, le signe et me le donne sous format papier … A cela s’ajoute le temps de le scanner avec mon téléphone, de me l’envoyer par mail, de l’enregistrer dans mon ordinateur pour enfin le joindre à ma demande sur le site du FAFIEC.
Cette simple manipulation du document, m’aura pris beaucoup plus de temps et d’énergie que la demande complète.

Alors je me demande pourquoi, nous sommes encore obligés de passer par le papier alors que le plus gros du travail est fait en dématérialisant le processus.

signature électronique

Le FAFIEC a repensé tout son site Internet pour permettre aux entreprises de faciliter leurs démarches de prise en charge. Tout l’intérêt de cette nouvelle organisation est pollué par l’obligation d’avoir une signature manuscrite sur un papier qui est ensuite scanné. Sachant que comme vous le savez, et comme je l’ai soulevé dans un de mes billet, la signature scannée n’est absolument pas valable et n’est pas reconnue par le juge.

Aujourd’hui les administrations se mettent de plus en plus à dématérialiser leur processus, mais il reste encore un long chemin à parcourir.
C’est le cas également de la sécurité sociale, qui, grâce à son site www.ameli.fr, permet à tous d’accéder à son espace personnel.
Par contre, quand il faut mettre à jour sa carte vitale – à cause d’un problème au sein de la caisse de santé – il faut envoyer ses bulletins de salaire … par courrier.

« Ah bon et pourquoi pas par mail ? »

Réponse de l’employée de la sécurité sociale (petit rire gêné) : « Aaaaah mais madame, nous ne sommes pas encore passés aux mails ! »

Ah bon ! Mais nous sommes en 2015 tout de même « Bon, très bien, dans ce cas, je vais photocopier mes bulletins et vous les renvoyer par courrier » – ce qui prendra 3/4 jours, alors que j’aurai pu en avoir pour 3 minutes, et vous aussi …

Finalement, je ne comprends pas l’intérêt de mettre en place des accès via Internet pour ensuite avoir la contrainte de garder du papier alors qu’aujourd’hui, il existe des pratiques bien plus simples, comme la signature électronique qui permettent de dématérialiser tout le processus, de donner une valeur légale aux documents et surtout … de gagner du temps !

The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *