Après ces deux mois de confinement en France, la vie ne reprend pas vraiment comme avant. La crise sanitaire du Covid19 a changé bien des habitudes. Certaines disparaîtront avec le temps, mais d’autres deviennent logiques. Alors si jusqu’ici la signature électronique paraissait optionnelle, elle devient primordiale en temps de crise sanitaire. Enfin, on vous dit ça mais nous en étions déjà convaincus, nos clients aussi. Pour d’autres entreprises et business qui n’avaient pas encore sauté le pas, elle devient une évidence quand on se rend compte que la signature électronique peut agir à plusieurs niveaux de l’activité.

La signature électronique est sécurisée et juridiquement valable

Avant de détailler toutes les sphères auxquelles la signature électronique s’applique, rappelons brièvement de quoi on parle. Une signature électronique équivaut à une signature manuscrite ; elle est valable si son procédé permet l’identification du signataire et garantit son lien avec l’acte signé. Retrouvez notre infographie simple et claire qui récapitule les notions phares.

La signature électronique permet de maintenir l’activité des entreprises en télétravail

Si le confinement a paralysé bien des entreprises, certaines ont pu redémarrer après un temps d’adaptation à la situation. Pour les employés en télétravail, afin qu’ils puissent continuer de travailler à distance, il a fallu adapter les procédures RH. Certains comme nous-mêmes, ont pu continuer les recrutements. Si ceux-ci ont pu se pratiquer facilement en visio avec l’un des nombreux outils mis à notre disposition, comment faire pour la signature du contrat d’embauche ? Ou même, comment faire en cas de modification d’un contrat pour faire signer l’avenant ? Vous l’avez compris, la signature électronique est LA solution pour gérer le personnel. Intégrée dans un outil de digitalisation complet en SaaS comme SELL&SIGN, la signature électronique est alors la meilleure alliée des services RH.

De la même façon, les services de comptabilité peuvent continuer le traitement de leurs documents comptables et la gestion des factures. Pour les entreprises qui doivent commander du matériel pour continuer leur activité, la signature électronique en SaaS leur permet de signer les bons de commande, les devis et tout autre contrat de prestation de service.

La signature électronique permet de continuer l’activité commerciale des business

Nous avons donc vu que la signature électronique permettait de maintenir l’activité à l’intérieur des entreprises. Pour les business tournés vers leurs clients, l’activité contractuelle peut s’arrêter net s’ils n’ont pas de solution pour faire signer à distance tous les documents. Prenons des exemples concrets :

  • L’immobilier. Pour les agences immobilières qui n’ont pas opéré leur transformation digitale à 100%, continuer l’activité avec la distanciation sociale se révèle très difficile, voire impossible. Nombre d’agences ont toutefois su tirer leur épingle du jeu avec des visites de biens virtuelles. Mais l’activité ne s’arrête pas là. Les agences immobilières ont de multiples documents à faire signer : mandats, baux, DIP, compromis… De plus, les actes authentiques et les actes de vente se signaient chez le notaire, avec une présence physique obligatoire contrairement à tous les autres documents listés. Or, jusqu’au 24 juin au moins, ces actes peuvent se signer à distance avec la signature électronique.
  • Le commerce/distribution. Vaste domaine que le commerce mais imaginons les cas de cuisinistes par exemple ; certains projets pouvaient avoir démarré avant le confinement et la distanciation sociale. Soit le cuisiniste peut gérer la finalisation de la vente à distance et au format digital ; soit le projet se bloque jusqu’à la fin du confinement. La signature électronique peut donc là aussi aider à finaliser des projets, faire accepter des devis et des ordres de travaux.
  • Les artisans. On rejoint les artisans plus largement, qui pourraient tout à fait continuer leur activité à distance et fabriquer des meubles dans leurs ateliers. Pour cela, il leur suffit de s’entretenir avec leurs clients en visio ; puis de leur faire signer les devis à distance avec la signature électronique.
  • Les banques et les assurances. Là encore, grâce à la signature électronique les banques et les assurances peuvent continuer les souscriptions de contrats à distance, modifier des contrats à l’aide d’avenant, et faire signer des autorisations de prélèvement.

Et vous, comment la signature électronique a aidé votre business en ces temps de crise sanitaire ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici