Le e-constat auto débarque sur nos smartphones

Rate this post

e-constat auto

Je suis sûre que vous n’avez pas pu passer à côté de LA news de cette semaine : l’arrivée du e-constat auto !

Oui, oui, vous avez bien lu, nos assurances se sont toutes mises d’accord afin de créer une application d’e-constat auto pour permettre à chacun de remplir, via son smartphone, le constat à l’amiable.

Qui est à l’initiative de ce projet ?

Bernard SPITZ et Pascal DEMURGER, respectivement président et vice-président de l’AFA (Association Française de l’assurance) sont à l’initiative de ce projet.

En voyant que les Français sont de plus en plus équipés de smartphone et que le bon vieux papier laisse de plus en plus sa place à la dématérialisation , ils se sont dit que ce serait une bonne idée de passer du constat papier au e-constat auto.

Leur but : nous permettre d’avoir à portée de main un constat en cas d’accident mineur. En effet, soyons francs, nous n’avons pas toujours un constat papier dans notre boîte à gant, alors que nous avons toujours notre mobile à portée de main – pas en conduisant bien sûr.

Bonne idée … ou pas ?

J’ai trouvé l’idée vraiment intéressante pour plusieurs raisons :

  • J’aurai toujours avec moi un constat et je n’aurai pas à perdre de temps à revoir la partie adverse ultérieurement pour remplir ledit constat.
  • Le remplissage du constat sera facilité
  • Mon assurance aura directement le constat, je n’aurai pas à aller à la poste, payer un recommandé, attendre de recevoir l’accusé de réception, et attendre la réponse de mon assureur.
  • Je recevrai le récapitulatif de mon constat par mail et que je n’aurai pas à le garder précieusement dans mes nombreux papiers.
  • Enfin, et surtout, je sais qu’il aura une valeur juridique parce que mon assurance fait partie de l’AFA et qu’elle reconnait cet e-constat auto.

Seulement, en parcourant les articles sur le sujet et les commentaires qui en découlent, je me suis rendue compte que cette application ne recevait pas un si bon accueil de la part du public.

Les raisons :

  • Tout le monde ne possède pas de smartphone,
  • On ne capte pas partout,
  • Ce n’est pas dans les habitudes des gens de procéder de cette façon.

Effectivement, si nous nous en tenons au sondage réalisé par le site d’Auto Plus en août 2014, sur la question du e-constat auto, nous pouvons nous dire que cette application n’a pas un avenir florissant puisque seulement 31% sont prêts à faire confiance au e-constat auto.

Je comprends ces réactions, les nouveautés soulèvent forcément des questions, et elles sont légitimes car on se demande toujours ce que nous allons y gagner, mais aussi ce que nous allons y perdre, or cette « e-gestion » est faite pour simplifier le quotidien des consommateurs.

L’ère de la dématérialisation

Cet e-constat auto montre que même les sociétés d’assurance, spécialistes des risques, financiers en particulier, se mettent à la dématérialisation car elles savent qu’il y a une valeur juridique derrière. Elles y voient également une gestion simplifiée de leur côté mais également du côté des assurés.

Quand on pense à la dématérialisation, on peut penser aux méfaits d’Internet et se demander si ces procédés sont fiables, si ces documents envoyés ont une valeur probante.

signature électronique

Comme je l’ai expliqué dans mes billets des semaines précédentes, les règles permettant de reconnaître la valeur juridique d’une signature électronique sont très précises. Cependant, dans le cas du e-constat auto, les assurances reconnaissent par avance ce procédé, ce qui signifie qu’elles sont prêtes à supporter le risque en cas de litige. Votre constat sera validé à condition que vous ayez rempli tous les éléments demandés.

E-commerce, m-commerce, et maintenant e-constat auto sont autant de termes qui mettent en avant la gestion électronique et la dématérialisation des formalités administratives, qui est de plus en plus en vogue aujourd’hui.

En effet, les consommateurs souhaitent obtenir ce qu’ils veulent le plus rapidement et le plus simplement possible, c’est pour cette raison que les sociétés se mettent à la dématérialisation, elles veulent tout bonnement répondre aux nouvelles demandes des consommateurs.

Alors, soyons heureux d’être écoutés, non ?

The following two tabs change content below.

3 commentaires

  1. Ping : La transformation numérique pour les commerciaux

  2. Johna847 Répondre

    Hi there, just became aware of your blog through Google, and found that it is really informative. Im going to watch out for brussels. Ill be grateful if you continue this in future. Lots of people will be benefited from your writing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *