Beaucoup d’entreprises ont dû s’adapter à la crise sanitaire du Covid-19 en instaurant le télétravail. Cette pratique n’était pas vraiment courante avant 2020 ; on la retrouvait plus facilement dans des entreprises jeunes, dynamiques et ouvertes. Parfois, les startups ont eu recours au travail à distance ; c’est surtout parce qu’elles ne disposaient pas de moyens de louer des bureaux. En revanche, elles se rendaient vite compte des avantages de cette méthode de travail.

Retour d’expérience

Chez SELL&SIGN, le télétravail est dans notre ADN. Puisque nous proposons un produit de signature électronique, nous nous devons d’être aussi agiles que notre solution. Si nous avons créé notre solution de signature électronique, c’est justement pour booster la productivité des entreprises ; grâce non seulement à la digitalisation mais aussi à la contractualisation à distance. Et donc, le télétravail était déjà monnaie courante chez SELL&SIGN, même s’il restait occasionnel. Cela se traduisait par un jour ou deux dans la semaine, à la convenance des employés et si leur présence à ce moment-là n’était pas requise (pas de réunion prévue, pas de client à rencontrer).

Dès le début de la crise sanitaire, nous avons pu continuer de travailler chacun de chez soi. Comme nous étions déjà des travailleurs à distance occasionnels, nous sommes équipés d’ordinateurs portables. De plus, nous avons déjà l’habitude de travailler avec des outils de télétravail, qui nous permettent de collaborer en ligne. Pour pallier le manque de socialisation, nous avons mis en place des réunions en visio très régulièrement, ainsi qu’une machine à café virtuelle. Il nous était alors possible de discuter entre collègues et de se voir, comme nous l’aurions fait à l’heure de la pause aux bureaux. Comme nous le précisons c’était un palliatif, car rien ne vaut l’énergie de deux personnes qui échangent en étant présentes physiquement. Nous en avons conscience ! Car l’être humain est par essence sociable.

Sell and sign télétravail

Quand ensuite le confinement s’est levé, nous avions le choix de revenir travailler dans les bureaux. Très peu d’entre nous y est retourné à vrai dire : travailler de chez soi fait faire de sacrés économies ! Le trajet, le temps passé dans les transports… Nous nous réunissons tout de même très régulièrement, afin d’échanger avec les différentes équipes. Le but est que tout le monde ait le même niveau d’informations. Petit à petit après la crise du Covid-19, nous retournerons en entreprise car nous sommes convaincus de l’énergie du groupe transmise physiquement ; mais ce sera au rythme de chacun. Le télétravail imposé par la crise sanitaire n’aura que confirmé notre façon agile de travailler.

L’avenir du télétravail

Toutes les entreprises n’ont pas réagi de la même façon au télétravail forcé par la situation ; les dirigeants comme les employés. Certains employés ont très vite compris qu’ils n’avaient pas le caractère autonome pour bien travailler à distance (même si nous sommes persuadés que cela s’apprend, grâce à un bon management par exemple) ; d’autres n’ont pas su trouver un bureau au calme chez eux, notamment pendant le confinement où les enfants n’avaient pas école. Côté patrons, beaucoup restent réticents au télétravail et ont vite fait revenir leur employés dès que la situation leur a permis. Peur d’un nouveau mode de travail non maîtrisé ? Problème de confiance envers ses salariés ?…

télétravail en 2020
Illustration : Unsplash

Prenons plutôt le contre-exemple de grandes firmes internationales qui ont basculé à 100% en télétravail depuis la crise sanitaire. Citons Google, Uber, Facebook, Apple, Amazon, Twitter… et selon une étude du 27 juillet dernier, 80% des entreprises américaines souhaitent maintenir le télétravail à terme. Certes, ce sont pour la plupart des entreprises digitales, et on parle de leur siège social bien sûr, car les métiers de terrain ne sauraient être remplacés. Leurs bureaux sont modernes, leur façon de travailler adaptée. L’utilisation d’outils collaboratifs en ligne est dans leur ADN également. Car sans ces outils de gestion à distance, dont la signature électronique d’ailleurs pour les services RH et de compta, pas de travail à distance possible !

Peut-être que le Covid-19 a accéléré la généralisation du télétravail mais les réfractaires prennent difficilement le virage ; surtout par manque d’adaptabilité due à la lourdeur de leur structure. En tout cas, nous chez SELL&SIGN nous sommes convaincus que comme pour la signature électronique, qui s’est vue accélérer depuis mars 2020, le télétravail suivra.

Et vous, comment le télétravail s’est traduit dans votre entreprise ?

Nous sommes curieux, partagez votre expérience en commentaire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici