Digitalisation : Et si nous étions tous plus responsables envers l’environnement ?

Rate this post

60 à 65 Kg de papier utilisé par an pour un employé de bureau en excluant les journaux, magazines et autres documents imprimés reçus de l’extérieur !
C’est l’équivalent du poids moyen d’une femme en France selon les données INSEE (63 Kg). Ainsi, tous les ans, on peut imaginer que chacun d’entre nous consomme une femme de papier dans le cadre de son activité professionnelle… Dans un contexte social qui promeut des entreprises responsables et citoyennes, nous devons nous interroger sur nos pratiques au quotidien en entreprise. Et si la digitalisation était la clé ?


Dans son Actualisation 2014 des flux de produits graphiques en France datant de mars 2016, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’Energie), communique ces derniers chiffres sur les consommations de papier en fonction des types de papiers et des secteurs d’activité. Dans ce dernier rapport, ils estiment que le papier mis en œuvre pour l’exercice 2014 correspond à environ 750 000 tonnes soit l’équivalent de 250 000 éléphants, 5 360 baleines

Rappelons qu’il s’agit uniquement du papier utilisé par les employés de bureau, ce qui en prend pas en compte les émissions en gros volumes sortant des imprimeries, intégrées ou non ainsi que les journaux magazines et ouvrages divers transitant par les bureaux. Est exclu ici toute la papeterie supplémentaire utilisée.

Malgré les dispositions prises par les entreprises pour diminuer l’utilisation du papier, force est de constater qu’il nous reste encore des progrès à faire dans ce domaine. La digitalisation s’installe dans les structures mais il reste encore une nette marge de progression pour la diminution du volume de papier utilisé. Soulignons aussi que le papier ramette n’est composé uniquement de 8% à 12% de papier recyclé. Avec les enjeux environnementaux que nous connaissons tous, il semble nécessaire de repenser nos méthodes de travail et d’échanges ! Sans être pour autant engagés outre mesure dans l’écologie, chacun d’entre nous est touché par la préservation de notre écosystème et le développement durable.

Nous sommes forcés de constater que les nouvelles technologies permettraient pourtant de limiter ce phénomène. Nous pouvons désormais travailler sans utiliser la moindre feuille de papier.

L’email a permis d’accélérer les échanges d’écrits et a remplacé en très grande partie les courriers papiers. Qu’en est-il des contrats, qui requièrent la signature de nos clients ? La signature électronique existe depuis plus de 17 ans mais n’est pourtant pas encore généralisée dans les entreprises. Pourtant, les retours d’expériences sont sans appels :

  • Baisse des coûts : plus de coûts d’impression, réduction des déplacements terrains grâce à la signature électronique à distance, temps gagné par contrat pour les commerciaux et l’administration des ventes
  • Amélioration du taux de transformation : la signature électronique est devenue un outil de vente et un outil marketing
  • Fluidité et fiabilité améliorée des processus : la qualité de l’information au service
  • Conformité 100% : plus de documents perdus ou raturés, d’oubli de paraphe d’une page d’un contrat… La signature électronique confère une valeur légale et probante à l’intégralité du document signé, à la virgule près.
  • Réduction de temps de facturation

Les nombreux avantages de la signature électronique sont connus. Pourtant, le bénéfice écologique de la signature électronique est souvent peu mis en avant. La fin du papier dans les bureaux devrait tendre à limiter la déforestation. Toutes les minutes, 2000 arbres sont coupés dans le monde, en bonne partie pour alimenter cette boulimie de papier…

Un projet de digitalisation de la signature de tous types de documents doit permettre aux entreprises de travailler mieux et d’offrir aux utilisateurs une simplicité d’utilisation, afin d’atténuer les craintes des personnes plus réfractaires à la transformation digitale que nous connaissons.Il est aujourd’hui possible d’éliminer totalement le papier qui s’empile sur nos bureaux.

Ne dématérialisons plus, ces techniques enferment les informations contenues dans nos versions scannées des documents. Digitalisons nos contrats et capitalisons sur les informations précieuses contenues dedans pour optimiser nos performances.

Testez vous-même gratuitement, soyez performants et responsables, vous oublierez dans quelques semaines la lourdeur du papier :


The following two tabs change content below.
Fanny Bas
Assistante Marketing & Commerciale SELL&SIGN by Calinda Software Après avoir travaillé plusieurs années pour de grands groupes, j'ai décidé de découvrir un environnement d'une tout autre échelle : la Start-up. Calinda Software m’a conquise par son adaptabilité au marché et par ses ambitions. Aussi bien Marketing, écoute commerciale et accompagnement opérationnel, vous aurez mon soutien sur SELL&SIGN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *